Environnement

9 minutes

Le concept de neutralité carbone est né d’un constat scientifique :  pour limiter le réchauffement climatique mondial sous 1,5° il faut atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.  

En France, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) a mis au point la méthode du Bilan Carbone. Cette dernière permet de calculer l’empreinte carbone d’une organisation à travers des facteurs d’émissions physiques ou monétaires. 

Mais concrètement, qu’est-ce que l’empreinte carbone ? 

Il s'agit de la mesure du volume de CO2 émis lors de l’utilisation d’outils digitaux et numériques.  

Estimer son empreinte carbone revient à calculer son bilan carbone en prenant en compte l’ensemble des émissions internes et externes de GES (Gaz à Effet de Serre) de son entreprise. Le calcul de l’empreinte carbone permet donc concrètement de savoir quelle quantité d’énergie est consommée pour produire vos objets et faire fonctionner vos services. 

Il peut paraître étrange et abstrait de penser que nos activités numériques ont un impact environnemental à prendre en compte et pourtant : 

  • Envoyer un email avec une pièce jointe volumineuse peut émettre jusqu’à 50 g de CO2. 
  • Chaque seconde passée à surfer sur un site internet émet environ 0.2 g de CO2.  

Dans cet article, vous trouverez 5 actions simples à mettre en place dans votre entreprise pour réduire votre empreinte carbone

Adopter une éco-attitude  

Neutralité carbone

Être éco-responsable en entreprise c’est gérer l’ensemble des ressources nécessaires au bon fonctionnement de son entreprise tout en cherchant à réduire son impact environnemental. 

Il faut 10 litres d’eau pour produire une feuille de papier ! Le papier représente 75 % des déchets produits en entreprise pour un taux de recyclage faible. 

  • Imprimez donc avec modération, seulement si nécessaire et uniquement les parties utiles du document. 
  • Optez pour une impression recto verso. 
  • Réutilisez les feuilles imprimées sur une seule face en brouillon. 

Attention à la surcharge de mails.  

Classez les plus importants et supprimez les autres pour ne pas augmenter l'impact déjà important des Data Centers dans les émissions de gaz à effet de serre. De même, épinglez en "favoris" vos sites web préférés plutôt que de multiplier les requêtes sur les moteurs de recherche. Elles sont elles aussi très gourmandes en énergie. 

Avant l’envoi de chaque mail, quelques règles sont à respecter pour limiter leur incidence écologique, par exemple vérifier si tous les destinataires sont nécessaires, optimiser le poids des pièces jointes. L’utilisation de messageries instantanées est une alternative intéressante pour limiter les envois de mails. 

Pour un impact moindre sur l’environnement, le tri et le recyclage sont les maîtres mots de l’activité. Pour que les gestes soient simples et deviennent automatiques, il est essentiel de mettre à disposition des salariés des bacs de tri et de travailler avec des services de recyclage pour le papier, le plastique, les consommables d’imprimante ou encore le verre. Pour la pause-café et les déjeuners, privilégier la vaisselle réutilisable est important pour limiter les déchets liés à l’utilisation de gobelets et cuillères plastique plusieurs fois par jour. 

Chez Absys, nous avons mis à disposition de nos salariés des bacs de tri, des bacs de compost, des bacs de déchets alimentaires pour nos poules. Un système bien rodé qui est expliqué dès l’arrivée d’un nouveau salarié. Véritable boucle vertueuse

Faites des économies d’énergie   

 Les petits gestes répétés et donc ancrés au sein de chacun de vos salariés seront significatifs sur la performance environnementale de votre entreprise. Des basiques, certes, qu’il est toujours bon à rappeler. 

Tout comme à la maison, il faut veiller à éteindre les lumières quand la luminosité est suffisante ou que l’on quitte une pièce. Pourquoi ne pas installer des lumières à détection de mouvements, par exemple ? 

Utilisez des piles rechargeables et, en fin de journée, vérifiez que tous les ordinateurs ou autres appareils (ex. : climatisation l’été) soient bien éteints. 

La température conseillée pour un bureau tourne autour de 22°. En hiver, pensez à baisser la température de consigne la nuit et programmez le chauffage pour qu’il se déclenche à une heure précise. Enfin, un entretien régulier évite les pertes d’énergie et optimise le fonctionnement de ces équipements énergivores. 

Pour encore plus d’efficacité, n’oubliez pas de mesurer l’impact de vos actions d’économies d’énergie. 

La majorité des fournisseurs d’énergies proposent des suivis précis des consommations afin d’analyser et d’ajuster selon les postes les plus énergivores. 

Maîtriser votre mobilité de manière durable  

Pour doper les écogestes au bureau, de plus en plus d'entreprises accordent à leurs salariés une journée par semaine (au moins) en télétravail.  

Le constat est simple, la mise en place du télétravail imposé par le COVID permet aux entreprises à leurs salariés de véritables bénéfices. 

Au sein d’Absys, nous sommes libres de choisir l’alternance qui nous convient. Certains mixent présentiel et télétravail à la semaine, d’autres sur le mois et certains ont même profité de cette liberté pour réaliser un projet de déménagement au soleil. 

Découvrez l'interview de Sophie, notre Chargée de Clientèle Sudiste

Interview chargée de clientèle full télétravail

En travaillant davantage de chez vous, vous limitez considérablement l'empreinte carbone liée à vos déplacements. 

Selon une étude réalisée par l’INSEE, 3,3 millions de salariés font plus de 25 km pour se rendre sur leur lieu de travail (soit 10 900 km / salarié en 2022). 

Pour limiter l’impact environnemental des déplacements professionnels, les transports en commun ou le covoiturage sont les mots-clés d’un voyage éco-responsable pour aller travailler. 

Pour les trajets courts, le vélo ou la marche sont idéaux pour une pollution moindre.  

Afin de les encourager dans cette démarche, vous pourriez offrir des bons de réduction sur les frais de transport pour que les salariés prennent l’habitude de laisser la voiture à la maison ! 

Vous pouvez également miser sur un service de location longue durée de Vélos à Assistance Électrique (VAE) pour les employés, en faisant appel, par exemple, à des entreprises comme Bemobi ou Velos France

Faire évoluer le fonctionnement global de l’entreprise    

Une grande partie du travail à accomplir consiste à changer les comportements, c’est pourquoi les employés ont un rôle essentiel à jouer dans votre succès en matière de réduction. 

Sur un plan social, l’éco-responsabilité sert de levier à la motivation salariale. Les efforts fournis par l’entreprise ont pour conséquence d’engager les salariés, d’augmenter leur motivation et donc leur productivité. 

Qui dit entreprise éco-responsable dit entreprise avec une politique RSE. C’est-à-dire que l’entreprise va intégrer à son quotidien des manières de réduire son impact écologique. 

Développer un espace extérieur commun, collaboratif et nourricier, c'est le pari que nous avons entamé chez Absys, avec les prémices d'un projet d'aménagement de forêt nourricière.

Un espace relaxant, agréable, qui offre des récoltes comestibles et régénère l'écosystème.

Ces actions nécessitent d'impliquer et de mobiliser vos salariés, de les rendre acteurs, fiers de participer à cette démarche, fiers de travailler dans une entreprise plus respectueuse de l’environnement. 

Afin d’assurer la bonne mise en place de votre nouveau processus et de vos éco-gestes, vous devez privilégier la communication. L’objectif principal est de sensibiliser vos collaborateurs. 

Pourquoi ne pas établir une “charte écologique” avec tous les salariés ? 

Ces derniers doivent partager votre volonté pour réellement changer les choses. 

En réfléchissant de manière collective, c’est gagnant-gagnant. Les idées fusent, tout le monde s’approprie le sujet et l’adhésion est totale. 

Réaliser vos achats auprès d’entreprises soucieuses de l’environnement  

Être éco-responsable est une attitude au sein de l’entreprise, mais c’est aussi la mise en place de relations avec des fournisseurs éco-responsables.  

Plusieurs labels existent pour repérer les fournisseurs éco-responsables, dont : 

  • Le label Imprim ’Vert garantit une volonté de l’imprimeur de limiter son impact environnemental grâce à une meilleure gestion des déchets et une non-utilisation de produits toxiques.  
  • Le label Energy Star permet de se fournir en équipement informatique, dont l’efficacité énergétique est garantie, avec des appareils à mise en veille rapide et donc moins consommateurs d’énergie. 
  • Le Label PEFC est en réalité une marque de certification de gestion forestière, visant à contribuer à la gestion durable des forêts. Le logo certifie que le produit est constitué d’au moins 70% de bois issu de forêts responsables. 

En tenant compte de votre empreinte carbone lors de la sélection des fournisseurs, vous pouvez facilement vous engager envers la neutralité carbone et réduire votre empreinte environnementale. 

Dans quasiment toutes les sphères de votre entreprise, vous disposez d’alternatives à faible émission de carbone, qui peuvent vous aider à réduire vos émissions : l’emballage que vous utilisez, vos choix en matière de déplacements ou même le café que vous fournissez aux employés.  

Les enjeux écologiques sont tels aujourd’hui que de nombreuses sociétés ont adopté une démarche environnementale. 

Pour vos fournisseurs d’électricité, de matériel informatique ou de mobilier, n’hésitez pas à choisir des partenaires en phase avec votre philosophie. 

Grâce à quelques nouvelles habitudes faciles à intégrer, être éco-responsable est un comportement citoyen à adopter pour que salariés et entreprises évoluent avec la volonté de réduire leur impact environnemental. 

Vous avez de bonnes pratiques à partager ? Nous sommes à votre écoute.